Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de tije-fishing
  • : Ce blog est destiné à vous faire partager ma passion de la pêche et de la nature au travers de mes sorties !
  • Contact

Recherche

7 juillet 2014 1 07 /07 /juillet /2014 18:50

Qui pense encore que les speed fishing sont réservés aux coups du soir en semaine après le boulot ? Pas moi, c’est sûr. Et pour le démontrer (une nouvelle fois), voici ce qui m’est arrivé il y a peu de temps sur la rivière Lot, lors d’une semaine pêche d’une semaine, ponctuée de petits coups du soir rafraichissants ...

 

fish lot 2014 03

 

Le détecteur hurle dans mes oreilles après 15 minutes de pêche, je ferre dans la seconde et un combat violent s’engage. Ma Scope 9’ est cintrée jusqu’au talon et encaisse parfaitement les accélérations et les coups de tête de cette belle lotoise … quel pied ! Je connais mon avantage à pêcher aussi proche des obstacles : la surprise par un ferrage à la touche. Mais je connais aussi la limite : le premier passage au-dessus de l’épuisette doit être le bon … le deuxième coup de nerfs de ces dames est souvent incontrôlable ! Ca y est, elle est dans le triangle. Ce fut court mais tellement intense, un corps à corps au ras des obstacles, conclu grâce à un réglage précis du frein à la limite de la rupture.

 

fish lot 2014 02

 

Quelle beauté, quelle longueur, quelle caudale … une commune typique de cette belle rivière du sud-ouest s’agite encore dans l’épuisette … quel bonheur ! Un tour au sac en attendant la séance photo, puis  la ligne est rapidement replacée sous le scion, accompagnée d’une poignée de billes. Il n’en faut pas plus, le piège doit être vite trouvé, et elles connaissent déjà le goût de mes offrandes … 2 kg ont rejoint le spot ce midi. L’attente recommence, et un second départ s’enchaîne dans la foulée, hallucinant ! Elles sont là, en pleine phase alimentaire alors que le soleil s’approche de l’horizon.

 

fish lot 2014 04

 

Entre 20h30 et 23h30, j’enchaîne 4 départs pour 3 arrivées … et 1 décroche amère sur un poisson incontrôlable et a priori d’un bon calibre, mais on ne peut pas gagner à tous les coups. J’arrête le compteur au nombre de sacs de conservation disponibles, soit 3. À présent, direction la séance photo sur le poste de Micka et Doudou, quelques centaines de mètres plus loin. Ce coup du soir est une réussite, mon approche en bateau paye grâce à une proximité incompressible et presque insolente avec les poissons (et les obstacles) ! Je rentre au gîte heureux, et envieux de réitérer ce hold-up pour confirmer mon approche.

 

fish lot 2014 06

 

Le lendemain, je remets ça avec Fabricio qui est lui aussi bien décidé à mettre une de ces belles communes au sec. Mes 2 cannes nous suffirons sur ce poste exigu … et en bateau, davantage de lignes risqueraient de nous compliquer les combats, surtout quand on pêche quasiment sous la coque ! Nous partageons les départs et je débute les hostilités après 20 minutes d’attente … elles sont toujours là, et toujours actives en cette fin de journée. La belle me gratifie de bonnes accélérations qui font chanter mon frein, mais le combat tourne en ma faveur, c’est dans le filet. Je suis toujours aussi impressionné par la longueur de ces carpes, et par leur nervosité … c’est du plaisir à l’état pur ! Les sensations au combat sont énormes, et démultipliées par la distance de pêche, elle très réduite.

 

fish lot 2014 05

 

Fabricio prend la suite et ferre rapidement un  second départ qui se solde par une casse au niveau du moulinet … à n’y rien comprendre. Quoique, vu la violence des combats, la moindre erreur ne pardonne pas. On prend les mêmes et on recommence, nous alternons les poissons, pas les départs. Fabricio est tendu comme jamais, chaque bip parasite (les mouvements du bateau) lui donne des sueurs froides, nous partons demain et il tient plus que tout à faire sa carpe du Lot ! Au bout d’une heure d’attente, c’est le départ sur la canne qu’il redoute … la plus proche des obstacles. C’est lourd et ca frôle les branches, mais ça vient doucement. Je sais que je dois absolument la mettre dans le triangle au premier passage car sinon, la sanction sera sans appelle. Elle monte, se retourne en surface et c’est du bout des bras que je glisse le filet dessous … elle est dedans et c’est un steak !!! Ouhaou, quel poisson, rien à voir avec les calibres précédents. Nous sommes fous de joie à la vue de ce poisson qui touche les bords de mon tapis, le mètre est atteint ! Quel partage d’émotions, une fois de plus la veille de notre départ … quel régal. Nous nous portons mutuellement chance, c’est sûr. Dur dur de se concentrer et de pêcher sérieusement après cela, l’adrénaline est trop forte. Malgré tout, nous resterons une petite heure de plus, sans succès. Mais la pêche est faite et nos sourires en disent long sur cette soirée plus que réussie !

 

fish lot 2014 fabricio

 

Des moments de partage qui resteront encore longtemps dans nos mémoires, …


Partager cet article
Repost0
16 juin 2014 1 16 /06 /juin /2014 17:56

Cette big fully est un de mes objectifs de l’année, et jamais je ne pensais la mettre dans les mailles du filet aussi vite, encore moins de cette manière … une scène vécue à son maximum, de l’arrivée de la belle sur le spot jusqu’à la remise à l’eau.

 

Cette année 2014, j’ai la chance de faire partie de quelques « actionnaires » sur un petit étang proche de mon domicile. Les plus beaux sujets sont bien connus, au nombre de quatre, dont deux attirent particulièrement mon attention, aussi bien pour leurs mensurations que leur esthétique. Je m’attendais donc à enchaîner les poissons pour faire parler les statistiques, et berner à un moment ou à un autre de l’année l’un de ces jolis poissons dans le lot. Il n’en est rien, la chance me permettant de prendre les statistiques à contre pieds, et d’une jolie manière.

 

Me voilà fin mai sur les berges de cet étang pour 2 nuits, accompagné pour la seconde par Fabricio. La première nuit est bonne avec la prise d’une petite commune rondelette et sombre … une plastique que j’apprécie particulièrement. Une décroche ponctue la matinée, puis la curiosité me pousse à flâner jusqu’au bout de l’étang.  Mes intuitions se confirment à la vue de dizaines de poissons, elles passent la journée en eau peu profonde et baignée par les rayons du soleil. Il ne m’en faut pas plus pour relever les cannes et partir quelques heures au stalking avant l’arrivée de Fabricio. Ma pêche est ainsi, j’ai la bougeotte et je ne peux rester insensible à la vue des poissons, même a priori peu enclins à se nourrir.

 

commune perelle 03

Une commune dont j'apprécie la plastique


J’arrive sur la zone avec pour seul matériel une canne, une épuisette, un tapis de réception et un sceau de graines. La clarté de l’eau est telle que je vois parfaitement les fonds et les poissons en maraude. Je choisis une petite tâche de graviers en extrême bordure, une zone propre et dégagée qui accueille rapidement une poignée de graine et ma petite pop-up. Le spectacle commence …

 

J’observe des passages incessants de belles petites communes dans les nénuphars tout proches. Soudain, un groupe de 4 poissons d’une taille bien supérieure sort des nénuphars pour passer quelques mètres au-delà du spot … mon cœur palpite, il s’agit des plus beaux sujets du plan d’eau, réunis sur « ma » zone de pêche du moment, incroyable ! Ces jolies mémères font quelques allers retours rapides, pour finalement passer au-dessus de mon montage, sans prêter la moindre attention à mon amorçage ou mon montage … les palpitations augmentent ! Voir le comportement de ces poissons en eau claire est une chose vraiment fabuleuse.

 

nenuph 01Elles sont là, planquées dans les nénuphars

 

Après quelques minutes sans revoir ces big fish … la grosse fully revient seule, et fonce sur l’amorçage. Elle grouine activement le fond pour se délecter de mes offrandes et s’approche de plus en plus de ma pop-up … quand d’un seul  coup, elle se retourne et l’aspire nettement. Je la vois secouer violement la tête. À ce moment  précis pour moi les choses sont claires, elle vient de se piquer et tente de se défaire du piège, mais mon plomb s’éjecte comme prévu et le premier run démarre. Je me jette sur la canne posé au sol et je prends contact … un combat tout en puissante et en lourdeur s’en suit, dans une eau cristalline me permettant un sacré spectacle, celui de voir le moindre déplacement de cette big fully sublime. J’ai les jambes qui tremblent et la gorge serrée jusqu’à la mise à l’épuisette qui ne se fera qu’à la deuxième tentative.

 

big fully 01Un poisson de dingue, une montée d'adrénaline de ouf !

 

Je suis fou de joie, comblé de la plus belle manière par ce poisson hors norme qui m’a offert un spectacle inoubliable et un combat hallucinant.

 

L’adrénaline ne me quittera pas jusqu’à l’arrivée de Fabricio pour la séance photo, une heure plus tard. Une fois de plus mes intuitions m’ont guidé jusqu’au succès … pourvu que ça dure !

Partager cet article
Repost0
1 mai 2014 4 01 /05 /mai /2014 11:01

Pour la première fois cette année, j’ai décidé de prendre une journée de congés le jour de mon anniversaire … je recommande à tout le monde de faire de même, c’est très appréciable ! Je me devais donc de me faire plaisir, de n’écouter que moi … autant dire qu’un moment au bord de l’eau s’imposait. Ayant un ami qui pêche la Vilaine sur le secteur d’Apigné depuis 2 jours, je me décide à pêcher l’étang du même nom tout proche, histoire de se croiser à son départ.

 

J’arrive donc au lever du jour pour m’installer. J’ignore le poste que je visais initialement pour aller m’installer un peu plus loin … le feeling me dicte de pêcher dans mes pieds, en extrême bordure. Je suis sûr que les poissons passent sous cette berge, et le seul moyen de pêcher vraiment précis est de pêcher dans mes pieds. J’adore cette pêche de proximité, située entre le stalking et la « batterie » … et avec mes 2 cannes, l’installation sur ce mini poste ne me pose aucun problème !

 

2014 birthday 03

Poste étroit ... même pas peur

 

Le poste se compose d’une pente plutôt marquée et caillouteuse de la berge jusqu’à 2 m d’eau, laissant ensuite place à un fond vaso-argileux plat. Une canne pêchera dans le milieu de la pente, l’autre tout en bas sur le mou. Mon trio de graines favorites m’accompagne pour cette partie : tiger / maïs / chènevis … mes appâts fétiches pour les speed fishing au spot.

 

10 minutes plus tard tout est en place, l’attente commence …

 

2014 birthday 04

L'attente est ponctuée du passage réguliers de petits cannetons bien mignons

 

Le premier départ ne se fait pas trop attendre puisque vers 8h15 mon détecteur hurle devant moi. Un combat (très) rapproché commence, et autant dire qu’à cette distance là c’est plutôt brutal … j’adore.  Une jolie petite commune rejoins rapidement les mailles du filet, je suis heureux, j’ai mon poisson d’anniversaire !!! David (mon pote qui pêchait la Vilaine un peu plus loin) arrive à ce moment-là et se prête volontiers au jeu du photographe, merci l’ami.

 

2014 birthday 01

Première carpe d'anniversaire ... version "ghost"

 

Une sympathique discussion s’engage après la remise à l’eau, ça parle pêche, ça parle passion. Nous avons même le privilège d’assister à un spectacle comique, avec un promeneur qui vient nous voir en commencant la discussion par « Alors là, c’est le poste le plus pourri du plan d’eau, tu vas rien prendre ici » … s’en suit tout un tas de conseils sur la pêche de cet étang, dicté par les « on-dit » et les croyances habituelles des biens-faits de la pêche à longue-distance, des postes clefs du plan d’eau, etc. On écoute et on se marre bien, surtout à voir sa tête quand on lui annonce que je viens de prendre un poisson. Il repart sûr de lui et de ses croyances, mon poisson n’est qu’un coup de bol … c’est beau la remise en question !

 

David reprend la route pour retrouver sa Normandie. Il était tout juste parti que ça déroule sans prévenir, je prends contact et m’atèle à un combat plus puissant que le premier. Je prends vraiment mon pieds sur ce combat, avec des rush à n’en plus finir et qui font durer le plaisir. Une belle commune d’un calibre supérieur rentre dans le triangle, que c’est bon !

 

2014 birthday 02

Deuxième carpe d'anniversaire ... version "or"

 

Le comique repasse juste après et me crois à peine quand je lui dis que je viens de prendre un autre poisson …

 

La fin de matinée sera calme mis à part la décroche d’une brème. J’observe les carpes sauter au milieu du plan d’eau depuis mon arrivée, c’est un véritable festival de claquage qui ne s’arrêtera qu’en toute fin de matinée !

 

J’ai à nouveau le plaisir de voir un ami au bord de l’eau, quand JF me rejoins le midi sur sa pause déjeuner, encore une agréable discussion avec un passionné aussi dingue que moi.

 

Je repars donc heureux de cette pêche rapide sur l’étang d’Apigné, où deux poissons m’auront rendu visite le jour de mon anniversaire, et sur chacune de mes deux cannes. Je ne cache pas non plus ma satisfaction de prendre du poisson là où les autres ne pêchent pas sous prétexte que « tous le poisson est au milieu » … preuve qu’il faut avant tout écouter son sens de l’eau, se faire confiance et pêcher comme on le souhaite soi-même ! Le plaisir réside pour moi dans toute la réflexion qui se mets en place au bord de l’eau (observation, choix du poste, des appâts, de l’amorçage, …) pour aboutir au résultat que nous espérons tous, une carpe sur le tapis. À (trop) jalouser ou envier les autres, on perd parfois sa propre pêche, donc son propre plaisir …


Partager cet article
Repost0
25 avril 2014 5 25 /04 /avril /2014 13:05

Après un printemps 2013 en retard et à rallonge ... voici un printemps 2014 prématuré, pour notre plus grand plaisir ! Cette année, les choses vont vite et dame nature nous donne chaque jour un nouvel indice du réveil des espèces qui nous entourent. J'ai eu la joie d'observer mes premières mouches de mai et mes premières libellules hier après midi au bord du canal. Ces moments de nature sont toujours très appréciables, et toujours signe pour moi de la saisonnalité ... j'adore !

 

2014 mouche mai

Ma première mouche de mai ... impatiente cette année !

 

Le printemps marque aussi dans notre passion l'approche de la fraie, avec des poissons "gonflés" à bloc en vue de s'ébattre pour perpétuer le cycle de la vie. C'est le moment de rêver à sortir des poissons non seulement "lourds" mais surtout au top de leur forme avec des combats de malade !!! Alors, faites un voeux ...

 

2014 voeux

Période d'avant fraie ... faites un voeu

 

Après de nombreuses remises en question du fait de résultats exécrables, je reviens du les bases de ma pêche, à savoir repérage, simplicité et feeling. Résultat : quelques poissons au tapis, dont cette magnifique commune sortie du canal, qui m'a gratifié d'un superbe combat à la nuit tombée.

 

2014 commune canal

Voilà pourquoi on pêche :-) 


Partager cet article
Repost0
17 mars 2014 1 17 /03 /mars /2014 17:34

L'année 2014 est déjà bien entamée avec tout un tas de nouveaux objectifs halieutiques pour les uns et les autres. De mon côté, pêcher autant que je le souhaite sera déjà bien ! Avec la météo que nous avons depuis quelques semaines, j'ai de nouveau foulé les eaux que j'apprécie, sans grands résultats malheureusement. Malgré le soleil, l'eau est encore fraîche et ne dépasse guère les 8° C. A défaut de mucus,  j'apprécie le reveil printannier de dame nature. La saison qui arrive est de loin ma préférée, avec toutes ces couleurs et ces odeurs si particulières qui s'intensifient, qui signifient que la vie recommence pour la faune et la flore ...

 

2014 printemps

Les saules sont partis très tôt cette année !

 

Lors de quelques repérages, j'ai eu le plaisir d'obersver quelques poissons en pleine bronzette sur un nouveau plan d'eau que je vise cette année. C'est toujours agréable de voir les poissons de cette manière, de repérer leurs zones de confort et avoir en tête ce qui peut finir dans l'épuisette !

 

2014 carpes surfaces

Bronzette hivernale pour ces dames

 

Et heureusement pour moi, ma dernière sortie s'est soldée par mon premier poisson, une jolie petite commune piégée grâce à un chod isolé. Voilà le compteur débloqué, en espérant qu'il défile plus vite que l'année passée. Pour confirmer cela, un seul moyen ... se rendre au bord de l'eau ... à bientôt sur les berges !

 

2014 premiere

Une commune pour commencer ... un signe ?


Partager cet article
Repost0
24 octobre 2013 4 24 /10 /octobre /2013 13:46

2h de pêche … 2 poissons … voici le résumé positif d’un récent coup du soir. Cela faisait longtemps que je n’avais pas eu un résultat aussi sympathique. On dit souvent que les jours passent mais ne ressemblent pas … pour moi ce jour-là, il y eu même un fossé entre ma pêche du matin, et ce coup du soir. 

 

En effet, le coup du matin a été raté en beauté, alors que les poissons étaient actifs et localisés, puisqu’ils se manifestaient par des sauts ou des fouilles régulières. Oubli de matériel, dépose des montages imprécise, discrétion zéro, manque de confiance en soi … tout était réunis pour passer à côté de ma pêche, ce que j’ai fait haut la main. Je suis même rentré avant l’heure prévu pour arrêter le carnage. 

 

Une petite discussion sur le net me donne envie de ressortir les cannes le soir même histoire de conjurer le sort, de m’appliquer dans ma pêche et de reprendre confiance en moi. Arrivé sur le plan d’eau (pas le même que le matin), je choisi un poste battu par le vent sur les conseils avisés de JF, encore un grand merci l’ami !

 

Montage du matériel, sondage rapide et précis, spodage d’un mélange attractif, en 20 minutes ca pêche, et ça pêche bien … ça fait du bien d’assurer ! La nuit commence à tomber et un détecteur s’emballe, je saute sur la canne et m’aperçois rapidement que ce n’est pas une carpe. Une brème de gros calibre à gober ma tiger équilibrée. La canne est aussitôt relancée à l’identique, l’attente recommence. Un départ énergique me surprend quelques 10 minutes plus tard, et se solde par une commune à la robe parfaite … quel plaisir et quel soulagement.

 

http://i58.servimg.com/u/f58/11/78/44/79/apigne12.jpg

 

 

Je ne relance pas la canne pour ne pas faire du bruit sur le coup. De toute manière ma pêche est faite dans ma tête, et je commence à remballer le matos lorsqu’un second départ intervient. Ça déménage au bout du fils, et la commune longiligne qui rejoint le filet confirme mon approche.

 

http://i58.servimg.com/u/f58/11/78/44/79/apigne13.jpg

 

Ces deux petites communes prises en à peine 2h me redonnent le sourire et ramènent mon moral halieutique au beau fixe. Comme quoi quand tout va mal, il faut s’accrocher et persévérer !


Partager cet article
Repost0
24 octobre 2013 4 24 /10 /octobre /2013 13:34

J’attendais avec tellement d’impatience cette sortie club (Carp River Club) que je suis arrivé une nuit en avance sur ce lieu familier, histoire de tâter le terrain en solo et reprendre mes marques sur ces berges que je n’ai plus réellement pêché depuis un sacré bout de temps ! J’ai toujours dit qu’à Vezins, il y a du fish partout et que chaque berge est productive. J’aillais devoir (me) le prouver une nouvelle fois, car sans bateau et en ne pêchant qu’à la graine (en ayant oublié mon spod bien sûr), le choix des spots était réduit à ma propre berge. Je me pose donc jeudi en fin de journée, sur le poste désormais bien connu de l’auberge, tout proche du barrage. Je sonde d’une berge à l’autre pour retrouver rapidement les cassures et différents substrats. Je constate également que le moindre coup de vent apporte à nos belles des glands par dizaines sous les chênes bordant les berges … de quoi attirer de l’écaille !

 

http://i58.servimg.com/u/f58/11/78/44/79/vezins14.jpg

L'automne est bien là !

   

Ma pêche est donc vite trouvée, une canne de chaque côté du poste, l’une dans 1 mètres d’eau sous un chêne, l’autre en bas de la cassure qui délimite également la frontière dur / mou (cailloux / vase), dans 2.50 m d’eau. L’amorçage est constitué de chènevis, maïs, pellets et farine à base de poisson … deux pelles rejoignent chaque montage.

 

http://i58.servimg.com/u/f58/11/78/44/79/vezins18.jpgMon poste, situé dans une baie.

 

La nuit arrive très vite à cette saison, et laisse place à un calme ambiant assez impressionnant … l’automne est bien là ! Je m’endors assez rapidement, pour me réveiller vers 3h30, heure du premier départ … quel bonheur de dérouler une nouvelle fois ici, sur l’un de mes postes préférés. Une petite miroir bien combative rejoint rapidement un sac de conservation, et moi mon duvet. 6h, reprise des hostilités avec un second départ qui m’apportera une nouvelle miroir du même calibre. Le même schéma se répète : mise au sac, pose de la ligne au même endroit, amorçage et retour au duvet.

 

Le jour se lève doucement, moi aussi … accompagné d’un petit thé. J’en profite pour observer une activité importante en surface, laissant espérer un nouveau départ qui finalement n’arrivera pas. La séance photo se fera en fin de matinée avec Micka qui m’apporte les croissants … encore merci mon lapin ! Le camion est vite rechargé pour débuter la sortie club …

 

http://i58.servimg.com/u/f58/11/78/44/79/vezins15.jpg

  Mon premier réveil de la nuit ...

 

http://i58.servimg.com/u/f58/11/78/44/79/vezins16.jpg

La remise à l'eau au petit matin.


http://i58.servimg.com/u/f58/11/78/44/79/vezins17.jpg

Et le second réveil !


 Ces deux carpes de la nuit se sont faites piégées par la même canne, celle placée en bas de la cassure, avec comme esche une noix tigrée équilibrée montée en KD-Rig. Afin de replacer le montage exactement au même endroit, j’avais placé de jour des repères sur la berge (monticules de pierres) pour marquer l’axe de lancer ainsi que la longueur de ligne afin d’atteindre le spot choisi. Il m’a donc suffit de placer le montage sur le premier repère, puis de me déplacer le long de la berge jusqu’au second repère pour clipper ma ligne sur le moulinet, et de lancer depuis le dernier repère me donnant l’axe de lancer … un jeu d’enfant terriblement efficace.


Partager cet article
Repost0
29 juillet 2013 1 29 /07 /juillet /2013 12:05

Me voici fin juillet sous un soleil de plomb pour renouer avec une petite pêche de nuit en solo sans prise de tête, car cela fait déjà pas mal de temps que je n'ai pu pratiquer sous les étoiles. En effet, ma vie sentimentale comme professionnelle a orienté mes pêches vers des coups du soir ou du matin de quelques heures ... mettant entre parenthèses la pêche de nuit et son ambiance si particulière. Ce choix est également dicté par ma volonté d'être toujours plus mobile et rapidement installé au bord de l'eau, afin d'optimiser au maximum mon temps de pêche.

 

Pour cette pêche, je ne déroge pas à ma règle du "light fishing", et tout passe sur mon petit chariot pour une nuit de pêche ... good job !

 

J'arrive sur les lieux en fin d'après-midi, et débute ma pêche par un bon repérage. Je prends mon temps pour faire un petit tour des postes a priori "pêchables" car entre les roselières, les tourbières et les affleurements rocheux, le choix est mince pour poser un camp même sommaire. Je constate rapidement qu'un des rares postes est occupé par un carpiste, avec qui j'entame la discussion. A ma grande surprise, celui-ci est fort sympathique et me donne une montagne d'information sur les lieux ... quel plaisir de retrouver une personne pour laquelle le mot "partage" à encore du sens au bord de l'eau !

 

Après cet échange entre passionnés, je poursuis ma recherche en scrutant le miroir pour y déceler le moindre indice de présence de dame carpe ... en vain. Je décide donc de m'installer au feeling sur un poste qui me permet de pêcher une bordure de tourbière, dont les touffes de carex apportent gîte, couvert et ombrage aux poissons en cette période caniculaire.

 

L'endroit est sauvagement magnifique ... j'adore ! Ce n'est pas pour rien que ce site est protégé, et de fait peu accessible. C'est justement pour cela qu'il est si préservé, si peu fréquenté et si calme. Quel pied de passer un moment dans un cadre pareil !

 

http://i33.servimg.com/u/f33/11/78/44/79/paysag10.jpg

  Un endroit vraiment magnifique !

 

Côté pêche, je tente deux approches différentes afin de ne pas mettre tous mes oeufs dans le même panier ! Ma première canne pêchera au spot et rejoindra l'extrême bordure sur ma droite, en limite de tourbière dans 1 mètre d'eau. Le montage est un kd-rig esché d'une noix tigrée équilibrée avec le seul poids de l'hameçon, accompagné de quelques poignées de tigers et de pellets pour seul amorçage. Ma seconde canne pêchera quant à elle un amorçage plus conséquent d'un bon kilo et demi de billes pures, sur la limite dur-mou située à une vingtaine de mètres droit devant. le montage y étant destiné est des plus simlpes : une bouillette identique à l'amorçage sur un stiff-rig.

 

La soirée se passe paisiblement, et j'ai bon espoir après une pluie d'orage qui a dû rafraichir et oxygéner l'eau, qui atteint tout de même les 22° C en bordure ! Je profite de cet environnement particulier pour faire quelques clichés mais le soleil laisse peu à peu sa place à la lune, sans pour autant jouer sur le mercure. Ce n'est pas pour déplaire aux suceurs de sang qui tentent par tous les moyens de traverser ma moustiquaire !

 

http://i33.servimg.com/u/f33/11/78/44/79/longic10.jpg

Maman & Papa longicorne en train de ... enfin vous voyez quoi !

 

Après un bon moment à scruter la surface à la recherche d’un signe de vie carpienne et bercé par le vol des moustiques, les bras de Morphée m’enveloppent peu à peu … jusqu’à ce que ma canne de droite me sorte de mon bed avec un « tout droit » comme on les aime ! Le combat est très énergique et la petite commune qui rejoint rapidement mon tapis de réception ne lâche rien jusqu’au coup de filet final. Elle se reposera dans un sac de conservation jusqu’au petit matin pour la séance photo.


http://i33.servimg.com/u/f33/11/78/44/79/commun10.jpg

La belle combative qui m'a fait renouer avec les plaisirs de la pêche de nuit 

 

Ma pêche s’arrête en milieu de matinée, avec pour résultat une jolie petite commune très combative. J’ai passé un excellent moment sur ce plan d’eau vraiment magnifique, en renouant avec le plaisir du bed et du combat nocturne. Je reviendrai volontiers tenter les belles de cette eau bretonne, qui nagent dans un paradis pour amoureux de nature sauvage !


Partager cet article
Repost0
20 mai 2013 1 20 /05 /mai /2013 21:28

La voilà enfin la première de l'année, après quelques heures passées au bord de l'eau, bredouille ...

 

Un lac de barrage avec une pression de pêche "carpiste" nulle, un cheptel totalement inconnu, bref ... tout pour me plaire ! Après un petit repérage et un sondage en règle, je m'aperçois assez vite que c'est monotone. Les pentes sont assez douces, légèrement caillouteuses et laissent place au centre à un "lit" plat et très vaseux.

 

C'est décidé, je me fais un journée test histoire de prendre la température de ce désert carpiste où je vais être pénard ! Car  les quelques postes accessibles ne peuvent l'être qu'après une bonne petite marche ... ce qui freine pas mal de monde. Autant dire que s'il y a du fish, je risque de revenir souvent ici !!!

 

La veille de ma pêche, j'étale 1 kg de bille et 2 kg de pellets sur une bonne surface afin de fixer les fishs qui seraient dans le secteur. Ce pré-amorçage se fera sous une pluie batante, je suis trempé et ne constate aucune activité mais je suis tout de même confiant, quelque chose me dit qu'il y a du fish ici.

 

Le lendemain, le réveil sonne à 5h, p'tit café et hop en route. 6h30 ca pêche, et la pluie ne me lâche pas ! Ma nuit courte pèse sur mes paupières et je commence à somnoler quand vers 8h ... biiiiiiipppppppp ... un bon vieux tout droit comme on les aime. Prise de contact et bam, gros rush, wahou ca fait un bien fou de sentir une carpe. Le combat est hyper énergique et un peu lourd. La belle passe plusieurs fois devant le triangle noir avant d'y rentrer ... YESSSS !!!

 

http://i83.servimg.com/u/f83/11/78/44/79/carpe_10.jpg

 

Quel soulagement et quel pieds de prendre un poisson dans un endroit dont on ne connaît encore rien. En tout cas cette superbe commune a profité de mes billes, et en fait profiter à son tour mon tapis de réception . Petite séance photo puis remise à l'eau ... des purs moments de bonheur que j'avais presque oublié !

 

Le reste de la journée sera calme, passant mon temps à observer la nature ici bien tranquille, et à prendre quelques clichés. En tentant de détecter de l'activité, une jolie miroir qui doit froler la catégorie "cochon" claque à une centaine de mètre devant moi ... c'est sur je reviendrais pour découvrir d'autres bijoux de ce lac oublié.

 

http://i83.servimg.com/u/f83/11/78/44/79/jacynt10.jpg

 

Partager cet article
Repost0
12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 10:37

Nous voilà mi-avril et la température de l'eau est encore bien basse ! Malgré un léger redoux ces derniers jours, l'inertie des eaux retarde leur réchauffement, et rends nos premières pêches difficiles ... d'autant plus pour moi qui pratique des pêches courtes.

 

En effet, les phases d'activités de nos belles sont encore timides et "hivernales", même si dame nature se couvre chaque jour d'un voile vert de plus en plus marqué.

 

Même si mes premières sorties sont courtes et infructueuses, elles me permettent de collecter de précieuses information sur cette gravière que je compte bien déchiffrer au moins en partie cette année. Il y nage de bien belles écailles dorées et argentées que j'ai la ferme intention de poser sur mon tapis de réception !

 

http://i74.servimg.com/u/f74/11/78/44/79/paysag10.jpg

Voici une gravière qui fera l'objet de toute mon attention cette année ...

 

Ce sera donc une partie de poker à chaque sortie, comme lorsque nous appréhendons une nouvelle eau, avec la difficulté de chaque début de saison. L'intérêt que je porte à cette eau d'une clarté impressionnante est décuplé par le mystère qui y règne, du fait d'une très faible (voir inexistante) pression carpiste. J'ai pourtant eu le loisir d'apprécier quelques poissons l'année passée lors de repérages, qui me font saliver je dois bien l'avouer !

 

Partager cet article
Repost0