Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de tije-fishing
  • : Ce blog est destiné à vous faire partager ma passion de la pêche et de la nature au travers de mes sorties !
  • Contact

Recherche

3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 20:15

Tout le monde connait la grenouille verte, ou au moins son chant qui accompagne la quasi totalité de nos nuits estivales ! En effet, la grenouille verte est très abondante dans presque toutes nos eaux mais cette "banalité" cache un phénomène qui est loin de l'être : un complexe hybridogénétique. Dans la partie Grand Ouest, nous avons en fait 3 espèces qui se ressemblent ... comme 3 gouttes d'eau !

 

Ce que nous déterminons comme la Grenouille verte est en fait soit :

- la Grenouille de Lessona, Rana lessonae

- la Grenouile Rieuse, Rana Ridibunda

- la Grenouille verte, Rana kl. esculenta, qui est en fait l'hybrdide de 2 premières

 

http://i48.servimg.com/u/f48/11/78/44/79/amphib10.jpg

Alors, laquelle est-ce ? ... bien difficile de le dire !

 

Alors qu'est ce que ce phénomène d'hybrido machin chose ? ... c'est en fait le croisement de 2 espèces, dont le génome de l'une (la grenouille rieuse en l'occurence) est agressif et entraîne la destruction de l'autre (la grenouille de Lessona), mais uniquement dans les cellules sexuelles. Nous obtenons donc un hybride (grenouille verte) qui ne peut transmettre que son génome sexuel dominant (celui de la grenouille rieuse), quelque soit l'espèce avec laquelle il se reproduit !

 

Nous assistons donc progressivement à la disparition d'une espèce dans une bataille presque perdue d'avance et sans grande chance à notre Grenouille de Lessona, seule indigène (originellement présente) chez nous, de s'en sortir !

 

Mais alors comment reconnaître les différentes individus ... un oeil ou une oreille expérimentée avec différents critères croisés et surtout, une analyse à l'échelle d'une population et non pas d'un individu ou deux isolé !

 

Sans vouloir vous faire reconnaître ses 3 espèces, j'espère vous avoir fait découvrir un peu plus de cette nature qui nous entoure, et des batailles parfois violentes qui s'y déroulent sans que nous ne les soupçonnions ...


Partager cet article
Repost0
3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 19:19

Retour en terre connue pour moi en cette soirée orageuse, direction la rivière ! Cette dernière est d'un petit calibre mais héberge quelques très jolis poissons que j'ai eu la chance de piquer il y maintenant plusieurs années ... souvenir souvenir !

 

La topographie est connue, le poste également ... mes cannes sont rapidement montées, eschées et déposées sur des zones de passage. A peine le temps de se poser dans le level et d'appeler un pote qu'un détecteur hurle la mort ! Le ferrage ne se fait pas attendre mais n'est malheureusement pas aussi efficace que je l'aurais souhaité ... la bobine ne s'arrête pas ! Quand je reprends enfin l'avantage, c'est pour m'apercevoir que sa frotte. Après maintient d'une pression assez forte, la ligne se dégage et la bataille s'engage. La belle joue du courant pour plier mon blank qui dessine alors une courbe très agréable à l'oeil ... mais pas de faute d'inattention, j'ai déjà faillit la perdre ! Quelques aller-retour entre les deux berges plus tard, je glisse une jolie miroir longiligne dans le triangle noir.

 

J'immortalise ce moment et admire la robe de cette dame aux écailles gourmandes ...

 

http://i48.servimg.com/u/f48/11/78/44/79/selune10.jpg

Des écailles gourmandes bien appréciables

 

Une "river party" à domicile bien agréable, et toujours en pêche rapide, c'est bon ca !!!


Partager cet article
Repost0
3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 18:02

Une formation professionnelle d'une petite semaine ayant eu lieu fin mai dans le Finistère, je ne pouvais résister à l'envie de charger le matos dans le camion, histoire de titiller un peu ces carpes bretonnes pure souche !

 

Après avoir pris les bons conseils d'un ami résident depuis peu dans le secteur (merci beaucoup Clément), je m'oriente vers un plan d'eau assez sympathique si toutefois on ne regarde pas trop le béton qui s'étale derrière soi ... même si je préfère les endroits plus sauvages, le cheptel est apparement dense ... et c'est tant mieux car pour un coup du soir, c'est ce que je recherche !

 

Arrivé sur place vers 19h, il faut être efficace. Je pars illico presto repérer un secteur ... un peu au hasard je l'avoue ! Mais le temps me manque et je compte sur ma bonne étoile. La canne à sonder est vite opérationnelle et le fonds est ratissé sur quelques longueurs. Un fond plat et vaseux de 2.70 m à 2.50 m s'étale devant moi, avec une cassure nette presque sous les scions, laissant apparaître une pente assez forte très caillouteuse ... il ne m'en faut pas plus pour me décider, et le temps m'est compté.

 

http://i48.servimg.com/u/f48/11/78/44/79/cannes10.jpg

Pêche de bordure ... en mode furtif !

 

Un canne est placée dans la pente caillouteuse, l'autre juste derrière la cassure, en espérant que cette particularité topographique soit régulièrement empruntée par les carpes ! L'amorçage est light et se compose d'un petit sac soluble de pellets par canne, ainsi qu'une poignée de billes grossièrement écrasée et jetée à la volée sur les 2 cannes qui pêchent à quelques mètres l'une de l'autre.

 

http://i48.servimg.com/u/f48/11/78/44/79/odonat11.jpg

Petit cache-cache avec les demoiselles ...

 

Vers 20h30, une touche discrète fait osciller mon swinger ... et merde ... encore une brème ! Décidemment elles me suivent partout où je vais. Je ferre et ... BAM ... grosse lourdeur et rush très puissant dans la foulée. Je reste con et mets quelques secondes à réagir, c'est bien une carpe qui jouait avec mon montage ! Cette jolie bretonne se défends ardamment et je profite d'un combat sous la canne comme je les aime : un vrai corps à corps ! Après quelques minutes de combat acharné j'arrive enfin à voir la belle qui glisse gentiment dans l'épuisette. Wouahou, mais c'est qu'elle est lourde la belle ...

 

http://i48.servimg.com/u/f48/11/78/44/79/ty_col10.jpg

La première ... combat lourd et puissant

 

Je la place dans un sac de conservation pour immortaliser le moment plus tard car l'appareil photo est resté dans le camion (heureusement il n'est pas loin). Alors que je reviens tout juste d'être aller chercher mon Nikon et d'installer la "scène", la même canne déroule comme une dingue ... ferrage et déroule toujours ... je crois bien que j'ai accroché une torpille ! Un combat très énergique me donnera raison d'une superbe miroir d'un calibre inférieur mais d'une patate d'enfer.

 

http://i48.servimg.com/u/f48/11/78/44/79/ty_col11.jpg

La seconde ... combat très énergique

 

Les deux fish seront immortalisés tour à tour, et le reste de la soirée sera calme ! Un coup du soir qui fait du bien sur une terre inconnue avec 2 superbes poissons et de jolies observations au bord de l'eau, notamment une sterne qui pêchait non loins de mon poste et qui était plus efficace que moi !

 

Bonus vidéo : ici


Partager cet article
Repost0
14 mai 2012 1 14 /05 /mai /2012 23:03

Le printemps est désormais bien là, et avec le week-end ensoleillé que nous venons de connaître, la nature est en pleine ébullition, les saules nous offrent une neige printannière, les nénuphares pointent le bout de leur nez et les hirondelles balayent incesamment le ciel à la recherche de nourriture.

 

Dans ce bouillonnement de vie, de petites fées apparaissent dans les airs sur nos coins de pêches, brillant encore de leur jeunes ailles et se parant progressivement de leur abit de séduction souvent éclatant, pour la période de reproduction. Je parle bien sûr des odonates, communément appelées "libellules". Mais ce terme est réducteur, puisque correspond à une seule famille parmis tant d'autres.

 

Sans aller très loins, chacun peut au moins repérer 2 grandes catégories d'odonates :

- les zygoptères, de petite taile, fines et ayant les ailes jointives au repos, aussi appelées  "demoiselles". Elles virevoltent avec agilité au bord des étangs et des cours d'eau, et sont le plus souvent bleues rayées de noir.

- les anisoptères, généralement grosses, aux couleurs éclatantes et très diverses, dont les ailes sont étalées au repos. Elles se posent rarement et préfèrent patrouiller le long de leur territoire de chasse ardamment défendu, au dessus des étangs ou des cours d'eau rapides.

 

http://i48.servimg.com/u/f48/11/78/44/79/odonat10.jpg

 

Quelques heures durant ce week-end ensoleillé m'auront permis d'apprécier ces petites fées (photo ci-dessus : un zygoptères), jouant des rayons du soleil couchant pour m'offrir un balai aérien incéssant et artistique ... quel plaisir ! Mes hangers sont eux restés bien immobiles mais le plaisir était ailleurs, hors de l'eau.

 

Partager cet article
Repost0
8 mai 2012 2 08 /05 /mai /2012 17:03

Me voilà de retour sur Vezins pour une petite après-midi pêche avec Fabricio, un poste connu, des fish en activité mais un résultat bien en deça de nos espérances ! Ce printemps 2012 est vraiment particulier, un peu extrêmiste dans sa météo ... ce qui se fait ressentir sur notre pêche. Entre les gouttes, être au bord de l'eau à cette saison nous permet d'admirer des paysages magnifiques avec des couleurs contrastées exceptionnelles ... ma saison préférée pour être au bord de l'eau.

 

http://i48.servimg.com/u/f48/11/78/44/79/printe10.jpg

Je pense que même les pêches rapides avec une météo capricieuse peuvent nous permettre de faire quelques fish mais cette année, je dois avouer avoir du mal à localiser les poissons et comprendre leurs mouvements. La période tant attendue de l'avant-fraie risque d'être difficile à négocier mais peut aussi être productrice de véritables cartons ... nous verrons bien !

 

Lors de cette petite pêche, j'arrive tout de même à faire un joli poisson qui avait la patate et qui m'a donner beaucoup de plaisir avec un combat dynamique sous la canne, me gratifiant de quelques gerbes d'eau. Fabricio n'entendra pas ses détecteurs cette fois-ci, mais ce n'est que partie remise ...

 

http://i48.servimg.com/u/f48/11/78/44/79/carpe_16.jpg

 

A bientôt ...


Partager cet article
Repost0
2 mai 2012 3 02 /05 /mai /2012 19:20

Me revoici sur ces berges sauvages et paisibles, en très bonne compagnie pour passer un week-end sous le signe de la convivialité ! A priori pas de pêche pour moi, mais le matériel m'accompagne ... au cas où !

 

Dimanche - jour de mon anniversaire - je ne peux résister à demander à Fabricio de m'emmener sur un poste qu'il a découvert, car je sais que je peux sortir mon épingle du jeu en quelques heures ! A 17h me voici sur le poste, qui se compose de 2 m² de cailoux contre une berge très abrupte ... ca va jouer serré ... mais j'aodre ce style de pêche. Fabricio m'indique que son écho détecte pas mal de fish dans mes pieds, dans des profondeurs allant de 2.50 m à 3.50 m.

 

http://i48.servimg.com/u/f48/11/78/44/79/poste_12.jpg

5 minutes plus tard la première canne est lancée à quelques mètres en bordure, sous un arbuste qui surplombe l'eau, avec une pente assez nette qui se dessine au fond. Les carpes doivent être là, le poste sents le mucus à plein nez ! Je n'ai pas le temps de monter la seconde canne que le swinger que je viens d'installer s'effondre ... je me baisse (et oui le poste est étroit) et ferre. WOUHA ... ca rush à l'autre bout de la ligne et la belle ne se laisse pas faire, je comprend vite que j'ai un beau poisson sous le scion ! Quelques minutes de combat "musclé" se passent et le premier coup d'épuisette est le bon ... YESSS ! Je viens de prendre mon pieds sur ce fish qui m'a donner une bonne dose d'adrénaline. Le poisson est mis au sac pour la séance photo qui se fera en toute sécurité, quand Fabricio viendra me chercher !

 

http://i48.servimg.com/u/f48/11/78/44/79/carpe_14.jpg

 

L'émotion se dissipe et je peux placer les deux montages tranquillement. 1 heure se passe et je sens que je peux encore toucher du poisson, quelques coups dans le scion indique une activité sur le poste mais rien de plus ... étrange. Je remonte une des deux lignes et refait un montage en snow man, avec un bas de ligne un poils plus grand. Je retends et 15 minutes plus tard le swinger s'effondre ... ferrage et grosse claque, ca tire dur sous la surface. La ligne frotte contre un obstacle mais ma tête de ligne tient le choc. Le combat se fait sous la canne et la profondeur d'eau me permet un combat de folie ... j'ai du mal à faire monter cette belle mémère qui n'a pas l'intention de rejoindre sa copine. Quelques passages ratés au dessus de l'épuisette plus tard, je sents la pression monter ... il me faut ce poisson ! Elle rejoints difficilement le filet mais YESSS ... elle est bien là !

 

http://i48.servimg.com/u/f48/11/78/44/79/carpe_15.jpg 

Je réalise que je viens de faire une pêche exceptionnelle en à peine 2 heures. Pas le temps de retendre les lignes que Fabricio arrive à l'horizon, la pêche est terminée pour moi aujourd'hui mais le jour de mon anniversaire, je n'en attendais pas tant. Je partage cette émotion avec Fabricio et Micka qui me font de superbes clichés, et les 2 belles retournent dans leur élément quelques minutes plus tard.

 

Un grand merci à Fabricio de m'avoir offert ces poissons sur un plateau, en m'ammenant sur "son" poste et en m'indiquant les profondeurs de tenue ... un très joli cadeau d'anniversaire !


Partager cet article
Repost0
2 mai 2012 3 02 /05 /mai /2012 19:10

Cela faisait maintenant 2 ans que je n'avais pas foulé ces berges sur lesquelles j'ai appris à pêcher la carpe ... l'envie était trop forte, la beauté de ces "suceuses de cailloux" m'emplissait la tête depuis trop longtemps ! Arrivé avant le lever du soleil, je prépare le matériel et profite des premières lueures du jour.

 

Je passe quelques coups de sondeur afin de me remettre en tête les spots et c'est partie pour une petite journée. Ce lieu et ce poste me font remonter plusieurs années en arrière, à l'époque où mon père me déposait tôt le matin ici, et venait me rechercher le soir pour que je puisse taquiner dame carpe sur ce barrage.

 

Après quelques brèmes et gardons, le contact est plus rude ... c'est bien une carpe qui est au bout de ma ligne ! Quel plaisir de renouer avec ces belles qui me manquent. Quelques minutes plus tard, une jolie petite miroir vient tester le confort de mon tapis de réception. J'attendrais quelques heures pour immortaliser l'instant avec l'aide de 2 amis qui me rejoignent pour la fin de la journée.

 

http://i48.servimg.com/u/f48/11/78/44/79/carpe_11.jpg

 

Cette carpe n'est pas grosse mais sa beauté remplasse le reste, un poisson à la robe superbe et aux proportions parfaites ... une merveilles vezinaise comme je les aime ...


Partager cet article
Repost0
21 avril 2012 6 21 /04 /avril /2012 11:37

Voici le lieu qui m'a vu grandir en tant que pêcheur, où j'ai appris énormément sur la pêche de la carpe, et où j'ai pris énormément de plaisir car c'est un endroit encore très sauvage et calme ... un petit paradis pour les pêcheurs !

 

http://i48.servimg.com/u/f48/11/78/44/79/vezins10.jpg

 

Il existe deux secteurs de nuit sur le barrage de Vezins, le Bois d'Isigny (en orange sur la carte ci-dessus) et La Pommerais (en rouge sur la carte ci-dessus). Le nombre de postes n'y est pas énorme car les berges ne facilitent pas toujours l'installation. Cependant, une quinzaine de postes se dégagent tout de même, permettant d'exploiter la quasi totalité de ces parcours. Seuls 3 postes sont accessibles en voiture, pour le reste, bateau obligatoire !

 

Le cheptel est composé à 99% de miroirs et 1% de communes. La moyenne de poids est honorable, avec une majorité de poissons entre 6 et 8 kg, les 9 à 12 kg restant fréquentes. En revanche, passer la barre des 12 kg est ici compliqué et il ne se prend que très très rarement des poissons avoisinant les 15 kg ... le record connu étant à 18 kg actuellement.

 

La pêche se fait principalement en bordure, dans les pentes parfois marquées et caillouteuses. Les arrivées de ruisseau, les pentes douces sableuses présentent également de très bons spots, tout comme les inombrables arbres immergés. Cette pêche de bordures et d'obstacles nécessite donc des montages simples mais solides pour éviter de perdre des carpes bêtement et leur laisser comme souvenit un percing made in carpiste !


carpe vezins 1

Bien que ce barrage ne produise pas de "blocs", l'intérêt des lieux est avant tout son cadre paisible et sauvage, ainsi que la beauté des poissons, aux robes et aux écaillages très variés.

 

Au plaisir de vous y croiser !


Partager cet article
Repost0
15 avril 2012 7 15 /04 /avril /2012 15:30

Et voilà le résultat d'un week-end difficile avec un vent de nord glacial ... mais la persérance aidant, une petite commune bien combative est venue (enfin ...) mouiller mon tapis de réception.

 

Une prise qui fait chaud au coeur par ce temps froid, avec le compteur 2012 qui s'enclenche avec une commune ... comme je les aime ces belles écailles !!!

 

http://i48.servimg.com/u/f48/11/78/44/79/2012_p10.jpg

Partager cet article
Repost0
11 avril 2012 3 11 /04 /avril /2012 22:11

http://i48.servimg.com/u/f48/11/78/44/79/image_10.jpg

Elles n'ont pas bougées de la journée ...

 

Voilà le mois d'avril bien entamé et déjà les capots s'enchaînent ... mauvais départ ! Mais comme il est bon de ne pas refaire les mêmes erreurs, en analyant mon approche de ce début d'année, je pense avoir fait fausse route et avoir surestimé largement l'activité des carpes. Aussi, les quelques centaines de grammes de mon mélange maïs / tiger / chénevis étaient à mon avis de trop et ont tout simplement mis mes postes sur "off" ... cause de trop de bouffe au fond de l'eau !

 

Un changement d'approche s'impose et je compte bien (enfin) débloquer le compteur ce week-end en repartant sur des bases plus saines en ce printemps ... modération donc ! En reprenant les photos des années passées et en me remémorant mes sessions positives en terme de poissons sur le tapis, je m'aperçois que seuls des sticks accompagnaient mes montages !

 

Ce week-end, je rectifie le tir ...


Partager cet article
Repost0