Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de tije-fishing
  • : Ce blog est destiné à vous faire partager ma passion de la pêche et de la nature au travers de mes sorties !
  • Contact

Recherche

24 octobre 2013 4 24 /10 /octobre /2013 13:46

2h de pêche … 2 poissons … voici le résumé positif d’un récent coup du soir. Cela faisait longtemps que je n’avais pas eu un résultat aussi sympathique. On dit souvent que les jours passent mais ne ressemblent pas … pour moi ce jour-là, il y eu même un fossé entre ma pêche du matin, et ce coup du soir. 

 

En effet, le coup du matin a été raté en beauté, alors que les poissons étaient actifs et localisés, puisqu’ils se manifestaient par des sauts ou des fouilles régulières. Oubli de matériel, dépose des montages imprécise, discrétion zéro, manque de confiance en soi … tout était réunis pour passer à côté de ma pêche, ce que j’ai fait haut la main. Je suis même rentré avant l’heure prévu pour arrêter le carnage. 

 

Une petite discussion sur le net me donne envie de ressortir les cannes le soir même histoire de conjurer le sort, de m’appliquer dans ma pêche et de reprendre confiance en moi. Arrivé sur le plan d’eau (pas le même que le matin), je choisi un poste battu par le vent sur les conseils avisés de JF, encore un grand merci l’ami !

 

Montage du matériel, sondage rapide et précis, spodage d’un mélange attractif, en 20 minutes ca pêche, et ça pêche bien … ça fait du bien d’assurer ! La nuit commence à tomber et un détecteur s’emballe, je saute sur la canne et m’aperçois rapidement que ce n’est pas une carpe. Une brème de gros calibre à gober ma tiger équilibrée. La canne est aussitôt relancée à l’identique, l’attente recommence. Un départ énergique me surprend quelques 10 minutes plus tard, et se solde par une commune à la robe parfaite … quel plaisir et quel soulagement.

 

http://i58.servimg.com/u/f58/11/78/44/79/apigne12.jpg

 

 

Je ne relance pas la canne pour ne pas faire du bruit sur le coup. De toute manière ma pêche est faite dans ma tête, et je commence à remballer le matos lorsqu’un second départ intervient. Ça déménage au bout du fils, et la commune longiligne qui rejoint le filet confirme mon approche.

 

http://i58.servimg.com/u/f58/11/78/44/79/apigne13.jpg

 

Ces deux petites communes prises en à peine 2h me redonnent le sourire et ramènent mon moral halieutique au beau fixe. Comme quoi quand tout va mal, il faut s’accrocher et persévérer !


Partager cet article
Repost0

commentaires